Skip to Content

Université du Ghana, École de Santé Publique, Ghana

L'École de Santé Publique a été créé en 1994, en réponse à une forte demande de disposer d'un lot de spécialistes en santé publique capables non seulement de mener les réformes nécessaires dans le sytème national santé publique mais aussi de former des praticiens de la santé publique. La formation reçue doit permettre de travailler au sein des agences gouvernementales, quasi-gouvernementales, les organisations non gouvernementales et privées non seulement au niveau du district, mais aussi aux niveaux régional et national. La formation est également ouverte aux personnes, qui ne sont pas spécialistes en santé, mais dont les activités ont un impact sur l'environnement et la santé publique. Des spécialistes bien formés en santé publique doivent être en mesure d'offrir un leadership dans des domaines aussi important que la santé de la famille et la santé de la reproduction, la santé maternelle et infantile, la planification familiale, la lutte contre les maladies liées à l'environnement, la santé du travail, les sciences sociales et comportementales, l'information sanitaire, la planification de la recherche et de la formation. Ils doivent également être capables de gérer des programmes de lutte contre des maladies comme le paludisme, le sida, la lèpre et l'onchocerchose.

Actuellement, l'école comprend six départements: le département des sciences biologiques, de la santé environnementale et du travail; celui de biostatistique, d'épidémiologie et de contrôle des maladies; le département de politiques, de planification et de gestion de santé; le département de la Population, Santé familiale et de santé de la reproduction et le Département des sciences sociales et comportementales. L'école offre trois (3) programmes, à savoir, un master en santé publique (MPH), un Master of Science (M.Sc.) en informatique de la santé, un Master of Science (M.Sc.) en sciences appliquées de la santé sociale, un master of philosophy (M. Phil) en santé publique, un Master of Philosophy (M. Phil.) en épidémiologie appliquée et de contrôle des maladies, un Master of Philosophy (M. Phil.) des sciences sociales appliquées à la santé et un doctorat de troisième cycle (PhD) en santé publique. L'école propose également des formations de courte durée dans le domaine de la mobilisation sociale pour la santé et le développement et celui de la sécurité et de la santé du travail. À ce stade, il pourrait être utile d'indiquer la nouvelle orientation de l'école pour renforcer le personnel, en particulier dans le domaine de l'enseignement et la recherche. La philosophie de l'école est de fonctionner comme une "école sans murs" avec un statut semi-autonome tout en collaborant étroitement avec les écoles et facultés existantes de l'Université. L'Ecole est l'une des trois institutions de santé publique en Afrique ayant adhéré à la philosophie de "l'école sans murs" c'est dire que des efforts significatifs sont fournis pour assurer un mélange optimal de travail en classe et de travail sur le terrain. L'Ecole a accueilli son premier lot d'étudiants de Master de santé public en Octobre 1994. En plus de son offre de formations académiques, l'École offre des programmes de courte durée sur des questions spécifiques de santé. Ces programmes courts sont sanctionnés par un certificat.

La mission fondamentale de l'école est de former des praticiens en santé publique qui seront des leaders et des agents de changement pour le développement sanitaire en Afrique et au Ghana en particulier. Il est admis que cette mission ne peut être réalisée sans une forte sensibilisation et implication des communautés. L'école a donc, en collaboration avec le Ministère de la Santé, établi des sites sur le terrain pour amélorer le volet travail de champ du programme. Par ailleurs, afin de rendre la formation plus pratique et renforcer le caractère transdisciplinaire de l'enseignement et de l'apprentissage, l'École a maintenu un noyau de personnel ayant des connaissances essentielles et adaptées aux réalités locales assisté par du personnel travaillant à temps partiel provennant des autres départements de l'Université et d'autres organisations et agences y compris le ministère de la santé du Ghana.

The vision of the school is to promote knowledge and be lead advocates for needed Public Health reforms in Ghana and its missions is to train Public Health Practitioners who will be leaders and change agents for health development in Ghana in particular and in the wider African context.

La vision de l'école est de promouvoir la connaissance et de se faire l'avocat des réformes de la santé publique au Ghana. Elle se fixe comme missions de former des praticiens en santé publique qui seront les leaders et les agents de changement pour le développement sanitaire au Ghana en particulier et en Afrique en général. Ses objectifs sont: former des praticiens de santé publique qui seront capables de faire preuve de leadership efficace, de diagnostiquer les problèmes de santé communautaire, de planifier et de mettre en oeuvre des mesures efficaces contre ces problèmes; de réaliser un travail de recherche sur les politiques, notamment au niveau au niveau politique surtout sur les questions de santé publique de portée aussi bien nationale que locale et de fournir de services de santé publique et de vulgarisation.

Le mandat du l'Ecole de Santé Publique de l'Université du Ghana est d'être à la quête de l'excellence académique en santé, éducation, recherche et politique.

Ebenezer Afari-Kumah est professeur à temps partiel au Département de biostatistique et au Département des Systèmes d'Information de l'Ecole de Gestion de l'Université de Ghana. Afari-Kumah est détenteur d'un MBA avec une spécialisation en systèmes d'information de gestion. Il suit présentement des études doctorales à l'Université Ouverte de Malaisie et à Accra Institute of Technology. Ses centres d'intérêt en matière de recherche scientifique sont l'informatique de la santé, l'évaluation des systèmes d'information de la gestion de la santé, les entrepôts de données et la découverte des connaissances dans les bases de données (KDD) et l'informatique de gestion.


Dr Richmond Aryeetey est professeur et chef par intérim du Département de biostatistique de l'Université du Ghana. Depuis 2007, il est membre du corps professoral de l'Ecole de Santé Publique. Dr Aryeetey a reçu une formation de nutritionniste de santé publique. Cependant il jouit d'une riche expérience de l'utilisation des TIC appliquées aux données de santé que ce soit pour la gestion, la recherche et l'évaluation. Dr Aryeetey obtint son doctorat de troisième (PhD) de l'Iowa State University après avoir eu son diplôme de Master en Santé de Publique à l'Ecole de Santé Publique de l'Université du Ghana. Il a travaillé comme gestionnaire de données à la branche de Dodowa du système de surveillance démographique. Dr Aryeetey a animé et facilité plusieurs sessions de formation de courte durée sur l'utilisation des TIC appliquées à la santé et la recherche y compris de formations sur les logiciels EPI INFO de la CDC et Anthro de l'OMS. Ces formations données, tant à l'intérieur qu'a l'extérieur du Ghana, s'adressaient aux travailleurs des secteurs de la santé et du développement. Dr évaluation Aryeetey a également procédé à l'évaluation des systèmes de gestion des données de santé au Ghana y compris un récent travail d'évaluation du fonctionnement quotidien du système gestion de données sanitaires de l'UNICEF, au Ghana.