Skip to Content

Organisation Mondiale de la Sante, Deparment de la santé de la reproduction et de la recherche, Suisse

L'Organisation Mondiale de la Santé (OMS) est la principale organisation internationale oeuvrant pour la santé mondiale. Elle définit les priorités de recherche en santé, crée des normes et standards dans le domaine de la santé, élabore politiques de santé fondées sur des preuves, apporte un appui technique aux pays et assure le suivi et l'évaluation des progrès en matière de santé à travers le monde. L'OMS est gouvernée par 194 États membres et dispose de cinq bureaux régionaux. L'objectif ultime de l'OMS est d'assurer à tous les peuples un accès aux meilleurs soins de santé possibles. Le Département de la santé de la reproduction et de la recherche (RHR), cherche à donner aux personnes la possibilité de mener une vie sexuelle et reproductive saine en fondant leurs choix sur des décisions bien fondées. Dans la poursuite de cette mission, ce département travaille à renforcer les capacités des pays à créer les conditions permettant à leurs citoyens de promouvoir et de protéger leur propre santé sexuelle et reproductive ainsi que celle de leurs partenaires, et d'avoir accès, en cas de besoin, à des services de santé sexuelle et reproductive de qualité. RHR a été créé en Novembre 1998 grâce à la fusion du Programme spécial PNUD/FNUAP/OMS/Banque mondiale consacré à la Recherche, Développement et la Recherche en Reproduction humaine (HRP) et de l'ancienne Division d'appui technique de l'OMS en Santé reproductive (RHT). La fusion de ces deux entités visait à faciliter l'intégration de la recherche et le développement de programme de santé sexuelle et de reproduction au sein l'OMS. HRP est le principal instrument commun à tout le système des Nations Unies dédié à la recherche en reproduction humaine. Cette entité regroupe des décideurs, des scientifiques, des prestataires de soins de santé, les cliniciens, les consommateurs et les représentants de la communauté. Elle identifie les priorités pour la recherche et d'action en matière visant à améliorer la santé sexuelle et reproductive.

Les efforts de renforcement des capacités de recherche de HRP sont fondés sur la conviction qu'améliorer la capacité de recherche contribue à l'amélioration de l'état de santé de la population à travers l'utilisation et l'application des recommandations fondées sur des preuves. Une des approches dans cet effort de renforcement des capacités consiste à travailler avec les institutions collaboratrices dans les pays en développement pour organiser des cours, ateliers et séminaires. Les formations proposées comprennent des cours sur divers thèmes de santé de la reproduction, sur la diffusion des résultats de recherche, sur la conception et la mise en oeuvre de projets de recherche, sur les aspects éthiques de la recherche en santé génésique, sur le genre et les droits de la santé de la reproduction, sur l'impact de l'environnement sur la santé reproductive, les méthodes qualitatives de recherche, l'épidémiologie et la biostatistique, sur l'analyse du sperme et la cytologie cervicale, le médecine basée sur les preuves pour l'amélioration de la santé reproductive.

Dr Heli Bathija servira de lien entre les autres partenaires et les différents départements et unités de l'OMS. Elle mettra à contribution ses connaissances des initiatives de niveau mondial,ainsi que ses compétences en renforcement des capacités, de diffusion et d'exploitation des résultats et des leçons apprises. Dr Heli Bathija est médecin, originaire de la Finlande, qui a travaillé aussi en Afrique et aux Etats-Unis. Actuellement, elle est, au sein de RHR à Genève, le responsable pour les régions Afrique et Méditerranée Orientale. Elle travaille à l'OMS depuis 1986. Elle a organisé des dizaines de cours et d'ateliers, coordonné de travaux de recherche multi-pays dans le domaine de la santé génésique, impliquant plus de 50 pays. Depuis 2006, c'est elle qui coordonne la contribution du RHR au RAFT, d'abord en français et puis en Anglais à partir de 2008 et depuis 2010 en langue arabe.


M. Jitendra Khanna, agent technique, est le responsable de la communication et de la diffusion d'informations au sein de RHR. Il est le rédacteur technique de la Bibliothèque de santé génésique de l'OMS. Détenteur d'un Master en biologie de l'environnement et de gestion, il a acquis au sein de l'OMS plus de 30 années d'expérience dans l'édition et la communication scientifique et de la santé.


Mme Asa Cuzin est un agent technique au sein de RHR. Elle y a travaillé ces dix dernières années sur le développement de la bibliothèque de santé génésique (BSG) de l'OMS, une revue électronique de médecine fondée sur les preuves. Elle a été impliquée dans l'organisation d'ateliers sur l'utilisation de la BSG. Elle est principalement chargée de concevoir et de gérer des projets de traduction de la BSG. Elle a fait des études de psychologie en France, possède un diplôme de troisième cycle en santé publique de l'Université de Genève, en Suisse. Elle est également détenteur de certificats de formation continue en négociation pour la résolution des conflits et des différents délivrés par l'UNITAR et en négociations internationales délivré par The Graduate Institute, Genève, Suisse.